EMPLOYABILITÉ DES JEUNES : SMAILA OUEDRAOGO DÉVOILE SA VISION À LA JEUNESSE DE OUAHIGOUYA

0
784

 

C’est dans une salle de conférence de la mairie de Ouahigouya pleine de jeunes en quête d’emploi que le Ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle (MJFIP), le Docteur Smaila OUEDRAOGO entouré de ses proches collaborateurs a dévoilé sa vision en faveur des jeunes, une vision qui consiste à faire de chaque jeune un acteur dynamique du développement du pays d’où son slogan « un jeune, un emploi d’ici 2020 » .

Pour parvenir à cela il affirme que plusieurs réformes doivent être opérées notamment au niveau de la gouvernance car selon lui la conscience citoyenne de la jeunesse passe par le changement de la gouvernance.

Egalement au niveau de la formation il y’a lieu de penser à l’insertion des jeunes avant leurs formations.

En ce qui concerne le financement des projets ,il a laissé entendre qu’une étude est en cours pour l’allègement de la garantie néanmoins il invite tous les jeunes porteurs de projet créateur d’emploi à s’adresser au Fond d’appui aux initiative des jeune(FAIJ) dont le taux d’intérêt varie entre 0 et 2% selon la catégorie.

Le FAIJ est un fond de 200 000 à 2000 000 octroyé à tout jeune burkinabè scolarisé ou non dont l’âge varie entre 18 et 35 ans portant un projet créateur d’emploi, ayant suivi une formation en entreprenariat et soutenu par un parrain ou un mentor. Il faut noter que le MJFIP dispose de quatre fonds (FAIJ, FASI, FAPE et FAFPA).

Le ministre a exhorté l’Etat à aider le secteur privé à accroitre sa productivité car le privé reste le meilleur créateur d’emploi. Il reconnait l’indisponibilité des fonds et le taux d’intérêt souvent élevé.
Quant au coût de la formation professionnelle très élevé, il déclare qu’une étude est également en cour pour le revoir à la baisse afin que plusieurs jeunes puissent se former car sans la formation professionnelle le chômage des jeunes n’aura jamais de solution.
Le ministre a terminé par demander à la jeunesse d’être plus responsable, d’être optimiste et d’ôter de son esprit que la seule voie de la réussite est celle de la fonction publique.

Julien BAMOUNI (correspondant à OHG)

Refletafrique.net

LAISSER UN COMMENTAIRE