Football : A la rencontre des 04 étoiles montantes des étalons juniors !

0
100

Avec la participation aux différentes compétitions de niveau continental africain et mondial, les étalons juniors démontrent de plus en plus leurs performances et leurs professionnalismes.La relève du football burkinabé, africain voire mondial est ainsi assurée. Ces jeunes étalons, de moins de 20 ans, qui composent l’équipe nationale junior du Burkina-Faso ont dû travailler dur, relever des défis chacun, pour pouvoir être sélectionné et intégrer cette équipe. Certains d’entre eux se sont distingués davantage au fil des différents matchs. De par leurs techniques de jeu, leurs combativités et leurs vivacités sur le terrain ils parviennent à faire des exploits.

Lors d’un entraînement qui a eu lieu à Ouagadougou, nous avons rencontré pour vous les quatre étoiles montantes de ces juniors. L’occasion d’arracher quelques mots, à chacun d’entre eux, en rapport avec leurs carrières sportives.
Il s’agit notamment de Babady Abdoul Razak, Derra Abdoul Madjid Sayouba, Nikiéma Kalifa et Tapsoba Mohamed habib.
Ceux-ci dévoilent ainsi leurs ambitions sportives et traduisent visiblement leur pleine volonté à persévérer dans le domaine footballistique pour atteindre le sommet car dans ce monde de très haute compétitivité, l’excellence est une exigence quand l’on veut tirer son épingle du jeu.
Ils évoluent par ailleurs, tous, sous la coupe de l’Ecurie Napon, une agence sportive de droit burkinabè spécialisée dans le mangement sportif avec un suivi régulier en amont et en aval des joueurs qu’elle propulse. Avec elle, ces quatre talents que nous vous invitons à découvrir sont déjà convoités à l’international par de grands clubs ! Lisez !

Babady Abdoul Razak (milieu de terrain) :« Nous sommes étalons donc je suis un guerrier »

« J’ai commencé avec le Centre de formation SALITAS . C’est lors d’un match avec les étalons cadets qu’on m’a repéré. Dès lors, j’ai commencé à jouer avec les étalons cadets. Aujourd’hui je poursuis avec les juniors et je remercie Dieu pour cela. Mon état d’esprit est positif. Nous sommes étalons donc je suis un guerrier. Je joue mon football, je donne le meilleur de moi que ce soit à l’entrainement comme au match.
Parlant de club à l’extérieur, mon premier rêve c’est d’aller à l’Olympique lyonnais. Depuis tout petit, je supporte cette équipe.
Il y’a plein de personnes qui nous font des propositions, surtout après les éliminatoires. Mais nous sommes méfiants car ce ne pas tous les agents qui sont sérieux. Pourtant, le football est un métier qui est sérieux. Nous gardons notre calme. En tout cas, beaucoup de courage à tous les jeunes frères qui voudront emprunter le pas. Le football est un métier comme tout autre. Il faut avoir un grand mental pour y arriver. Ça paye à la longue et pas aujourd’hui. Il faut donc travailler seulement comme des bêtes, surement un jour viendra où on mangera comme des rois ».

Derra Abdoul Madjid Sayouba (ailier attaquant de pointe) : « Dieu m’a donné un talent et je peux me perfectionner pour devenir un grand joueur »

« Mon parcours jusqu’ici n’a pas été du tout facile pour moi. Mais j’ai gardé le courage et la foi. J’ai fait confiance en moi-même. Je me suis dit que Dieu m’a donné un talent et que je peux me perfectionner pour devenir un grand joueur. J’ai joué à l’AEC pendant que j’étais tout petit. Après, j’ai joué à Majestic FC, puis au Centre de formation Naaba Koom où j’ai fait ma formation. C’est ainsi que je me suis retrouvé en cadet. J’ai fait le test qui a marché. Le coach m’a fait confiance et il m’a retenu pour l’équipe junior. Je me suis donné à fond pour me retrouver à ce stade aujourd’hui. J’ai toujours rêvé être un grand joueur. Le real Madrid est mon club de rêve. En réalité je rêve devenir aussi comme Christiano Ronaldo. C’est un joueur qui m’inspire beaucoup. Malgré les moments difficiles qu’il a traversé et voir le niveau où il est à présent, ça me donne le courage de travailler pour atteindre le sommet. En ce qui concerne mon état d’esprit, c’est stable, il n’y a pas de problème. Si je me suis retrouvé où je suis à l’heure, ce n’est pas par miracle, mais par le travail. Seul le travail paye. C’est d’ailleurs pourquoi j’invite tous les petits frères dans le domaine de mettre le travail en avant ».

Nikiéma Kalifa (milieu de terrain) :« Je me sens confiant pour la suite »

« Je suis dans le foot depuis 2008. Au début, je jouais dans le quartier avec les amis. C’est à l’issu d’un entrainement que le coach m’a retenu. C’est donc avec les étalons juniors que je me suis perfectionné. Mon premier match avec l’équipe a été contre le Maroc. Le deuxième le Ghana. Le troisième et le quatrième match encore contre le Maroc et le cinquième contre l’équipe nationale sénior. Tout s’est bien passé et je me sens confiant pour la suite. Je voudrais bien jouer soit au real Madrid, au FC Barcelone, au PSG, à Monaco. J’ai la foi qu’un jour je réaliserai mon rêve. Je demande à tous les jeunes qui voudront faire une carrière footballistique de beaucoup travailler. Le football est un jeu mais pas du jeu ! »

Tapsoba Mohamed Habib (gardien des moins de 20 ans) : « Je souhaite jouer en Espagne dans un centre du Barça »

« C’est en 2004 que j’ai entamé le foot en jouant au quartier. C’est là-bas que l’on m’a vu et m’a sélectionné pour suivre trois (03) ans de formation. Après cette formation, l’équipe nationale m’a appelé pour jouer les éliminatoires. Par la suite nous sommes allés au Maroc pour participer au tournoi de l’UNAF (Union nord-africaine de football). Pendant cette compétition que nous avons remporté, j’étais titulaire. Actuellement, nous sommes de retour au pays et nous nous préparons pour aller jouer aux Jeux de la Francophonie qui se dérouleront en Côte d’Ivoire, à Abidjan. J’ai un état d’esprit très positif. Avec les consignes du coach ça va. Je souhaiterais tenter une aventure en Espagne dans un centre du Barça. En matière de football, il faut avoir le courage et prendre toujours en compte les consignes du coach. C’est très important ».

À propos d’Ecurie Napon

Ecurie Napon est une agence de droit burkinabè spécialisée dans le mangement sportif.
Basée au Burkina Faso avec une représentation en France, cette écurie a pour vision de constituer un tremplin mondial de valorisation des jeunes talents africains en particulier burkinabè. Elle copte ainsi des jeunes joueurs pétris de talents et les propulse à travers son réseau mondial de partenaires évoluant dans la filière du football. Elle offre de ce fait aux clubs des joueurs talentueux et favorise l’insertion professionnelle de ces derniers.

Abdourahim OUEDRAOGO
Moussa KABORE
Refletafrique.net

LAISSER UN COMMENTAIRE