Littérature : Conakry, la capitale Mondiale du Livre 2017

0
59

Conakry est la capitale Mondiale du Livre 2017 de l’UNESCO du 23 Avril 2017 au 22 Avril 2018. À en croire les organisateurs, c’est le plus grand évènement culturel mondial de l’année. L’enjeu est de promouvoir les livres et la lecture afin de bénéficier de leurs bienfaits.

C’est le 30 juin au Siège de l’UNESCO à Paris que Conakry a été nominée « Capitale mondiale du livre pour l’année 2017 » par un Comité international d’experts.
Lancé officiellement le 23 avril 2017 au Palais des Nations , les activités de cet illustre évènement se poursuivront jusqu’au 23 avril 2O18, soit 12 mois plein pour mettre l’État guinéen sur la scène internationale.
La première journée de l’année a été consacrée à la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Durant tout le temps qui y est consacré, les principaux acteurs du livre vont se rassembler afin de promouvoir et célébrer les livres et la lecture.

« Les livres, l’apprentissage et la lecture sont essentiels à la vie. Le fort investissement de la République de Guinée dans la promotion des livres et de l’alphabétisation témoigne d’une vision claire de la culture et de l’éducation en tant que moteurs du développement, et l’UNESCO est déterminée à soutenir ces efforts », précise la Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova.

Disons que chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales de l’industrie du livre choisissent ensemble la Capitale mondiale du livre pour une période d’un an. Il s’agit notamment de l’Union internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA).
Conakry est donc la 17ème ville à être désignée Capitale mondiale du livre après Madrid (2001) , Alexandrie (2002), New Delhi (2003), Anvers (2004), Montréal (2005), Turin (2006), Bogota (2007), Amsterdam (2008), Beyrouth (2009), Ljubljana (2010), Buenos Aires (2011), Erevan (2012), Bangkok (2013), Port Harcourt (2014), Incheon (2015) et Wroclaw (2016).

Moussa Kaboré
Refletafrique.net

LAISSER UN COMMENTAIRE